Namizata Sangaré souhaite que l’Unwas apporte des moyens à sa structure pour rendre opérationnelles les commissions régionales.

Droits de l’homme : Le Bureau des Nations unies évalue la situation ivoirienne

Droits de l’homme : Le Bureau des Nations unies évalue la situation ivoirienne

William Lefongo, conseiller en droit de l’homme du Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, a échangé, pendant plus d’une heure, 9 OCTOBRE 2017, au siège de la Cndhci, avec la présidente, Namizata Sangaré.

Au sortir de l’audience, l’expert n’a pas fait de déclaration à la presse. La présidente de la Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire a fait remarquer que William Lefongo tenait à s’imprégner de l’évolution des droits de l’homme dans le pays. «C’est dans le cadre d’une évaluation de la situation politique des droits de l’homme en Afrique de l’Ouest et au Sahel que nous avons reçu M. William Lefongo et sa délégation.

Cette mission est coordonnée par le Pnud. Une délégation est arrivée de Dakar où se trouve le siège de l’Office des Nations unies pour l’Afrique et le Sahel (Unwas). Disons que l’Onuci a fini sa mission en Côte d’Ivoire. Ainsi, pour le soutien de la Commission national  des droits de l’homme, nous leur avons fait part des défis qui nous attendent. L’Unwas s’est engagé à soutenir nos actions afin de rendre la Cndhci plus opérationnelle », précise-t-elle.

Namizata Sangaré souhaite que l’Unwas apporte des moyens à sa structure pour rendre opérationnelles les commissions régionales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here