La LUCHA opposée à la candidature de la RDC au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

0
22
La police disperse un sit-in de la LUCHA devant le Quartier général de la Monusco à Goma (Nord-Kivu) et arrête 4 militants, qui protestaient contre les massacres de Beni. Samedi 14 mai 2016.

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) s’oppose à la candidature de la RDC pour devenir membre du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Pour se faire entendre, les membres de cette organisation ont organisé un sit-in lundi 9 octobre devant le bureau de la MONUSCO à Lubumbashi (Haut-Katanga).

Ramazani Wasolera, porte-parole des manifestants, a estimé que la RDC ne pouvait pas siéger au sein de cette instance internationale car ses gouvernants ne respectent pas les droits de l’homme.

«La RDC ne respecte pas les Droits de l’homme, elle ne met pas en place des mesures  pour protéger les droits de l’homme, ni pour promouvoir le respect des droits de l’homme, ni pour faciliter le travail des activistes des droits de l’homme. Vous voyez bien que les politiciens n’ont pas le droit de manifester, il n’y a pas la liberté d’expression», fait remarquer M. Wasolera.

Il appelle les Etats membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU à rejeter la candidature de la RDC comme pays membre de cette organisation et recommande aux  organisations internationales qui militent pour la protection des droits de l’homme de tout faire pour barrer la route à la candidature du Congo-Kinshasa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here