Les organisations de défenses des droits de l’homme alertent sur les conditions de détention à la maison d’arrêt et de correctionnelle (Mac) de Ziguinchor. L’Ong Amnesty international qui déplore l’environnement « très dégradant dans lequel sont détenus des prisonniers », condamne la détention des malades mentaux trouvés dans cette prison.

 

« Nous avons trouvé dans cette prison au moins sept (7) malades mentaux. Et, ce sont des gens qui, au moment de la commission des crimes, étaient des malades mentaux avérés. Donc, il est surprenant que le système judiciaire pénal du Sénégal puisse arrêter des malades mentales, les juger, les condamner et les envoyer en prison. C’est absolument surréaliste », a dénoncé le Directeur exécutif d’Amnesty International.
Seydi Gassama qui s’est ainsi prononcé en marge d’un atelier accès sur la sensibilisation des leaders communautaires en vue de leur plus grande implication dans la lutte contre l’immigration irrégulière, n’a pas manqué de lancer un appel au ministre de la Justice, (Ismaïla Madior Fall) « pour que ces malades mentaux soient immédiatement  internés à l’hôpital psychiatrique de la localité».

Déplorant la violation du Code pénal sénégalais et du droit international avec la détention de personnes victimes de déficience mentale, le droit de l’hommiste a exhorté l’Etat à les transférer dans les structures de prise en charge spécialisées.

Dans un autre registre, Seydi Gassama a relevé que «la prison de Ziguinchor est très vétuste. Il y a des problèmes d’étanchéité, et de surpeuplement. C’est une prison qui a une capacité de 150 détenus et qui, aujourd’hui, accueille 285 détenus. Donc, c’est une prison surpeuplée, c’est une urgence pour le gouvernement de délocaliser la prison immédiatement».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here