Au vu de ces faits, la plateforme de la Société civile JAMMI REWMI regrette et déplore ces évènements du mercredi 3 mars 2021 qui ont fini de mettre à rude épreuve notre démocratie et affectent profondément la paix et la cohésion sociale.

JAMMI REWMI rappelle à l’autorité que la manifestation est un droit constitutionnel qui permet à chaque sénégalais d’exprimer son opinion au moment où il le juge opportun. JAMMI REWMI appelle les autorités à la sérénité et à laisser les populations s’exprimer et à garantir l’exercice de leurs droits conformément à la Constitution.

Par conséquent, JAMMI REWMI appelle les autorités à encadrer la marche de ce vendredi 5 mars 2021, sur appel du Mouvement Y en a marre, des partis politiques de l’opposition et de s mouvements citoyens.

La plateforme de la Société civile JAMMI REWMI, très préoccupée par la situation actuelle, interpelle le pouvoir et l’opposition à préserver la stabilité du pays, qui est sa vraie richesse.

JAMMI REWMI appelle à l’apaisement et engage le groupe de contacts à poursuivre ses initiatives pour le rétablissement de la paix sociale.

La Plateforme de la Société Civile JAMMI REWMI réitère sa détermination à poursuivre la lutte pour la conservation de l’Etat de droit et des acquis démocratiques de notre cher pays, le Sénégal.

Fait à Dakar le 04/03/2021

Ont signé

par ordre l’alphabétique :

Afrikajom

Center, Amnesty International Sénégal, Association des Femmes de
l’Afrique de l’Ouest (AFAO),
Association des juristes sénégalaises (AJS),
Cadre de Réflexion et d’Action sur les Violences Politique (CADRE – REAVPOL),
Collectif des Organisations de la Société Civile pour les Election (COSCE),
Collectif des victimes et familles de victimes de violences électorales (COVEL),
Comité de Lutte contre les Violences faites aux Femmes, Conseil Sénégalais des Femmes
(COSEF),
Commission Orientation et Stratégies M23 (Cos M23)
Démocratie, Droits Humains et Développement local (ONG3D)
Fédération des Associations Féminines du Sénégal (FAFS)
Groupe de Recherches et d’Appui Conseil pour la Démocratie Participative et la Bonne Gouvernance (GRADEC)
Handicap form Educ ,

Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH)
Mouvement Y’En A Marre (YEM)
Observatoire de Suivi des Indicateurs de Développement Economique en Afrique
(OSIDEA),
Plateforme des Acteurs non Etatique (PFAnE),
Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO),
Réseau Africain pour le Développement Intégré (RADI),
Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Espace CEDEAO (REPSFECO),
Réseau Publiez Ce Que Vous Payez / Afrique de l’Ouest Francophone, Réseau Siggil Jigeen
(RSJ),
Toi Du Monde Sénégal, West Africa Network for Peacebuilding (WANEP-Sénégal)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here