Elevé au grade de docteur honoris causa en « droit et en matière des droits de l’homme » de l’univeristé de Gambie (UTG), le président gambien a promis de respecter les droits de l’homme. Un challenge.

Un stade plein à craquer pour un grand événement organisé ce lundi par l’université de Gambie (UTG) : la remise des diplômes aux étudiants. Mais, il fallait aussi honorer le chef de l’Etat. Adama Barrow a ainsi été élevé au grade de docteur honoris causa de l’UTG en droit et en matière des droits de l’homme.

Satisfait du geste, le président gambien ne s’est pas empêché de remercier l’UTG pour le geste. Seulement, l’heureux impétrant ne voulait pas être désigné par le titre de Docteur “Merci à UTGmais je maintiendrai mon nom Mr Adama Barrow, pas de titre” Dr “, at-il déclaré lundi soir.

Mais, l’homme de 53 ans a décrit le geste comme un honneur, mais aussi un défi pour tous les citoyens qui s’emploient à respecter les droits de l’homme. Un domaine pour lequel le bilan Yahya Jammeh est souvent qualifié de négatif par des ONG.

Barrow n‘était pas la seule personne à avoir obtenu un doctorat, ce jour-là, la première présidente du pays, Dawda Jawara, a également reçu le même honneur, a révélé le ministre des communications et porte-parole du gouvernement.

Barrow a battu Jammeh lors des élections de décembre 2016. Ce dernier a accepté les résultats, mais il est revenu sur sa parole en évoquant des irrégularités. La médiation de la CEDEAO ayant échoué, il a été contraint de quitter le pays. Jammeh vit actuellement en Guinée équatoriale.

Barrow est vu comme un président plus modeste que son prédécesseur qui avait une série de titres à son nom. À un moment donné, son nom avait trois titres ‘Sheikh Prof Alhaji’ Yahya A. Jammeh Babili Mansa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here