Accueil actualités Suppression du poste de PM-Me Assane Dioma Ndiaye : « Une régression démocratique »

Suppression du poste de PM-Me Assane Dioma Ndiaye : « Une régression démocratique »

433
0

L’avocat défenseur des droits de l’homme; Assane Dioma Ndiaye a indiqué sur sa page Facebook  que ce vote piétine même deux principes consubstantiels à la Démocratie anéantis aujourd’hui par  la révision de cours de vote, déplore-t-il : « Au surplus aucune Constitution ne saurait être circonstancielle et dictée par des enjeux d’un moment ou contexte quelconque.

Le vote de la loi portant révision de la Constitution à l’origine de la suppression du poste de Premier Ministre n’est pas du goût du président de la Ligue Sénégalaise des droits de l’homme, Alassane Dioma  Ndiaye. C’est sur sa page facebook que l’avocat défenseur des droits de l’homme s’est exprimé : « Cette présente révision constitutionnelle sonne le glas de la démocratie  Sénégalaise. En effet le substrats et le socle de la Démocratie, c’est bien la responsabilité. Il n’ ya pas de liberté sans responsabilité. Et cette responsabilité implique forcément une possibilité de contrôle  à savoir la motion  de censure tout pouvoir délégué par le Peuple et induit une recevabilité, deux principes consubstantiels à la Démocratie anéantis aujourd’hui par la révision qui  est voté, déplore-t-il. Assane Dioma Ndiaye, comme les autres acteur s de la Société civile affirme  que la suppression du poste de PM donne trop de pouvoir au Chef de l’Etat, informe WalfQuotidien. Parce que les actions de l’Exécutif ne peuvent plus être contrôlées par l’Assemblée Nationale dont sa seule arme contre l’Exécutif à savoir la motion de censure, a été supprimée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

EnglishFrench