Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme demande la levée de l’interdiction de manifester en RDC

0
19

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme demande aux autorités congolaises de mettre un terme à l’interdiction de manifester « imposée de fait sur l’ensemble du territoire et de veiller à ce que toute restriction aux libertés fondamentales respecte les principes de légalité, de nécessité et de proportionnalité ». Cette recommandation est contenue dans un  rapport publié ce mardi 26 septembre.

Le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme a monitoré au moins 1 080 violations entre juin 2016 et mai 2017. Ces statistiques en forte hausse quand on sait qu’à la période précédente 553 violations ont été enregistrées.

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme demande également aux dirigeants congolais de libérer « immédiatement et sans condition tous les prisonniers politiques et/ou d’opinion ; et de garantir la protection des libertés fondamentales de toute personne, y compris des opposants politiques, des journalistes et autres acteurs de la société civile ; de limiter l’utilisation d’armes létales par les forces de défense et de sécurité lors d’opérations de gestion des foules et ne recourir à la force qu’en dernier recours, en respect des principes de nécessité, proportionnalité et légalité, conformément aux normes internationales »,

Au total, c’est 15 recommandations qui ont été faites dans ce rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here